Mon histoire

Andrea RoachAndrea Roach

Quand j’étais jeune, je faisais partie du programme canadien d’immersion française. Déjà à l’époque, je voulais devenir traductrice plus tard dans la vie. Adolescente, j’ai appris l’italien au collège local.

Après avoir terminé mes études à l’école secondaire, comme j’avais de bonnes notes en mathématiques et en chimie, j’ai décidé d’étudier le génie chimique à l’Université de la ColombieBritannique, à Vancouver. Je me suis alors découvert une passion pour l’espagnol et j’ai commencé à apprendre cette langue au cours d’un semestre d’échange en Angleterre lors de ma troisième année d’université.

Après quelques années passées à travailler en tant qu’ingénieure des procédés dans l’industrie pétrolière et gazière chez Bantrel Co. à Calgary, j’ai décidé de changer radicalement de cap. Je suis partie apprendre l’espagnol au Mexique, et de fil en aiguille, j’ai fini par travailler au Salvador pendant deux ans. C’est là que j’ai participé à la mise en œuvre d’un projet d’eau en milieu rural pour la Croix-Rouge américaine, et que j’ai enseigné l’anglais et le français. J’y ai également fait de la traduction.

Quand je suis revenue au Canada, on m’a offert un CD de la chanteuse brésilienne Adriana Calcanhotto et j’ai découvert que j’aimais le portugais… j’ai donc décidé d’ajouter cette langue à mon bagage linguistique. Peu de temps après, j’ai été embauchée en tant que conseillère technique internationale pour l’Amérique latine au sein de l’organisation internationale sans but lucratif CAWST (centre pour les technologies abordables en eau et en assainissement).

J’ai travaillé dans 12 pays d’Amérique latine pendant 4 ans au cours desquels j’ai animé des formations dans le domaine de l’eau et l’assainissement pour des organisations locales, ainsi que des organismes internationaux et gouvernementaux. Pendant cette période, je passais de l’une à l’autre de mes quatre langues presque tous les jours, et je me suis particulièrement intéressée aux multiples variations linguistiques de l’espagnol et du portugais dans la région. La fervente de langues que je suis était aux anges. 🙂

Après ces quatre années passionnantes, mais épuisantes, je suis retournée à l’ingénierie « traditionnelle », cette fois dans le domaine du traitement de l’eau. Au sein de l’entreprise CH2M HILL, j’ai eu l’occasion de passer près d’une année au Brésil, au cours de laquelle j’ai participé à des projets de traitement de l’eau pour CSN (Companhia Siderúrgica Nacional), la principale aciérie en Amérique latine. J’ai réalisé de nombreuses traductions pour faciliter la collaboration entre nos équipes et les bureaux de CH2M HILL aux États-Unis et au Brésil.

En 2012, j’étais finalement prête à entamer ma transition vers une carrière de traductrice à temps plein. J’ai réduit mes heures de travail chez CH2M HILL et accepté un poste de coordinatrice des traductions à CAWST. J’avais pour responsabilité de coordonner les traductions des supports de formation de l’anglais vers l’espagnol et le français. Pendant cette même période, j’ai commencé à étudier la linguistique à l’Université de Calgary.

En 2013, je me suis de nouveau installée sur la côte ouest du Canada, où j’ai obtenu mon titre de traductrice agréée du portugais vers l’anglais et de l’espagnol vers l’anglais.